Menu Fermer

Quatorze heures vingt et une
Je sais que tu m’attends
Quelque part ou ailleurs
Les hommes d’affaires s’affairent
Le train n’est pas à l’heure
Et s’il est en retard
Je manquerai sans doute
Le rendez-vous du hasard
Sur le quai de la gare
Où les destins se croisent
Sans un regard.

© Ludiane de Brocéliande – Extrait de J’irai toucher ton âme

  • 18
  •  
  •  
  • 11
  •  
  •  
  •  
  •  
Posted in Amour, Poésie engagée, Société

Articles similaires

Laisser un commentaire